A propos

Le blog d’Alain Chevalérias, journaliste et écrivain

Depuis bientôt quarante ans, je cours le monde à la recherche de la vérité.

En Rhodésie, alors sous la loi des Blancs, j’ai deviné l’émergence de la tyrannie du Zimbabwe. L’année 1976 m’a trouvé en Angola, en prison, où j’ai connu le sort des Africains soumis au caporalisme de barbares auto-proclamés présidents. En Afghanistan, pendant dix ans, passant la moitié de mon temps dans les maquis anti soviétiques, j’ai assisté à l’arrivée des islamistes arabes. C’était en 1984. En vain j’ai appelé à la prudence. Dès 1988, j’ai dénoncé le danger du radicalisme islamiste, tout en assistant en Bulgarie à l’effondrement du soviétisme. Au Liban, pendant la guerre civile, j’ai compris les chrétiens, seuls d’une religion, à pouvoir subir un massacre sans émouvoir l’Occident. Dans les années 90, avec les accords d’Oslo, j’ai espéré, avant de comprendre Israël ruinant toutes les chances de la paix. Puis, à Belgrade et au Kosovo, sous les bombes, j’ai vu l’Occident trahir et mentir. Le pire était à venir: en Irak, où j’ai assisté à la destruction d’un pays par l’orgueil américain. De retour en Afghanistan dans les années 2000, j’ai prophétisé, ai-je le sentiment, en annonçant un échec inéluctable faute de nous être adaptés. Puis en 2011, à nouveau en Afrique sahélienne, je décrivais la menace de la naissance d’un « émirat islamo-mafieux » . Encore une fois, hélas! Je ne m’étais pas trompé…
 
Je dédie ce blog à la révélation de ces occultations de la vérité qui, un jour, toujours, éclatent comme des bombes à retardement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *